Développement de l'économie numérique

Le nœud cloud de Ouagadougou fonctionnel d’ici fin mars 2017 !

Le Ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Mme Sana née Congo Aminata a effectué, le vendredi 06 Janvier 2017, une sortie de terrain pour s’imprégner de l’état d’avancement des grands chantiers que son ministère a engagé dans le cadre du développement d’infrastructures et de services de communication électroniques qui vont permettre d’améliorer l’efficacité du fonctionnement de l’administration publique et l’offre de services au profit de l’ensemble de la population et des acteurs du secteur des TIC . Cette sortie a conduit Madame le Ministre sur les chantiers du projet G-Cloud et du projet de construction de la fibre optique Ouaga-Frontière du Ghana avec la bretelle Manga Bagré Pôle. Cette sortie a été également une occasion pour Mme le ministre de visiter le terrain du futur technopole TIC de Ouagadougou, situé sur la route de Pô dans la commune de Koubri.

 

La journée du 06 janvier 2017 n’a pas été de tout repos pour Madame le Ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes, Mme Sana née Congo Aminata. En effet, accompagnée des techniciens de son département, Mme Sana est allée constater l’état d’avancement des travaux des infrastructures hautement essentielles pour l’amélioration de la connectivité de notre pays et l’émergence d’une économie numérique véritable au Burkina Faso.

Ouagadougou, dans les environs de Ouaga 2000, première étape de cette journée chargée. Objet de la visite, le projet G-cloud. Ce projet lancé en 2015 a pour ambition de permettre des entreprises et des citoyens de se connecter à la plateforme Cloud et ainsi, améliorer l’administration électronique, accompagner le secteur privé et concevoir de nouvelles applications et services. A Ouagadougou, le G-cloud c’est environ 143 kilomètres de fibre optique de 1 à 10 gigabits, 203 bâtiments raccordés, deux Datacenter et quatre nœuds cloud. Malgré la lenteur constatée dans le démarrage effectif des travaux, tout semble dans l’ordre et selon le responsable des opérations de l’entreprise contractante Sofiane DELGUITI, il n’ya pas « de contraintes majeures » dans le déroulement des travaux. A cet effet, Mme le ministre a pu constater l’avancement de la pause de la fibre au niveau de ville de Ouagadougou et le chantier du Datacenter au niveau du Ministère en charge de l’agriculture. A l’ANPTIC, on nourrit l’espoir de voir la première boucle fibre optique (boucle A) et le nœud cloud de Ouagadougou, fonctionnel d’ici fin mars 2017. Ce qui permettra de connecter le Réseau Informatique National de l’Administration (RESINA) au nœud cloud de Ouagadougou et améliorer considérablement la qualité de l’accès aux applications métiers de l’Administration et offrir par la même occasion les premiers services cloud au niveau national.

Technopole TIC de Ouagadougou, une « silicon valley » en gestation !

Projet majeur dans la promotion des technologies de l’information et de la communication au Burkina Faso, le Technopole TIC de Ouagadougou est la matérialisation de la volonté des plus hautes autorités d’offrir aux acteurs des TIC des conditions idéales de promotion de leurs activités. En effet, la naissance du technopole TIC de Ouagadougou va booster le secteur des TIC à travers la création d’emplois, la concentration de l’ensemble des acteurs en seul endroit, la promotion de l’innovation. Pour ce faire, le Gouvernement a mis à la disposition du Ministère en charge des TIC un terrain d’une superficie de 80 hectares dans la commune de Koubri pour développer la « silicon valley » du Faso. Selon le Directeur général du Développement de l’Industrie numérique, Ahmed Forgo, les choses avancent dans le bon sens. En effet, parallèlement à la procédure de formalisation du projet, les différentes études d’impact environnemental, social et foncier et l’étude architecturale et du sol seront lancées les jours à venir. Dans six mois ces différentes phases d’études et de procédures seront terminées ouvrant ainsi la voie à la réalisation de ce projet structurant dans le domaine des TIC. Et en se rendant sur le terrain dédié au Technopole, Mme le Ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Mme Sana née Congo Aminata réaffirme la volonté du Gouvernement de développer un secteur de l’économie numérique fort à même de soutenir le développement de notre pays.

Après Koubri, Mme le Ministre et sa délégation ont mis le cap sur la commune de Manga dans la région du Centre Sud pour apprécier le déroulement des travaux de la pause de fibre optique Ouaga-Pô-Frontière du Ghana avec la bretelle Manga, Bagré pôle. Dans la capitale de la région du Centre Sud Mme le Ministre a été accueillie par le Gouverneur de la région, qui était accompagné de ses collaborateurs. Et dès la sortie de la capitale en direction de Manga, la délégation a pu constater sur tout le long du trajet des ouvriers entrain de creuser ou de remblayer des fosses de cette infrastructure pilotée par le projet d’infrastructure de communications en Afrique de l’Ouest (PRICAO). Lancés en octobre 2016 par le Premier ministre, les travaux avancent bien sur le terrain. Et selon l’entreprise chargée du suivi contrôle, les travaux sont exécutés dans les standards internationaux de qualité.

S’inscrivant dans les projets à Haute intensité de main d’œuvre (HIMO), l’entreprise contractante emploie plus de 300 jeunes recrutés en étroite collaboration avec des mairies de communes traversées et des comités villageois de développement (CVD). En combinant la trancheuse et la force humaine, l’entreprise entend mettre les bouchées doubles pour respecter les délais nonobstant quelques difficultés liées à l’opposition de certains riverains des 307 kilomètres du projet. Et pour juguler ces difficultés, les différentes entreprises pourront compter sur les autorités locales. En effet, le gouverneur de la région du Centre Sud, M. SEGUEDA Casimir a marqué sa disponibilité à aider les entreprises dans la résolution de certaines difficultés. Il par ailleurs invité les populations à s’approprier ce projet d’intérêt national. Emboitant le pas du Gouverneur, Mme le Ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes tout en marquant sa satisfaction quant au déroulement des travaux, a invité les entreprises à plus de collaboration avec les autorités locales. Elle a également interpellé les entreprises chargées de suivi contrôle quant à leur responsabilité dans la qualité des œuvres qui seront livrées à l’Etat. A l’endroit de la population, Mme Sana a insisté sur la nécessité qu’elle fasse siens ces différents projets qui sont d’utilité nationale.

DCPM/MDENP