Projet e-Conseil des ministres

Un conseil de cabinet pour tester la plateforme de collaboration

altLe Premier ministre Luc Adolphe Tiao a présidé le premier conseil de cabinet sans papier  le jeudi 20 Février 2014. Ce premier e-Conseil de cabinet marque un pas important dans l’aboutissement du Projet e-Conseil des ministres  (PeCM) dont l’objectif à terme est d’utiliser les technologies de l’information et de la communication pour optimiser l’organisation et la tenue de l’hebdomadaire conseil des ministres.

Avec ce premier conseil de cabinet sans papier, notre pays s’achemine assurément vers la réalisation d’un conseil des ministres sans papier. Le Premier ministre qui a présidé ce premier e-conseil du cabinet s’est réjoui dans avancées significatives enregistrées depuis du processus en 2012 où le PeCM a fait l’objet d’un conseil de cabinet. Et ce jour 20 Février 2014 peut être qualifié d’historique dans la gouvernance électronique de notre pays. Aussi, même si tous les membres du gouvernement ne sont pas au même niveau dans la maitrise de l’outil informatique notamment la plateforme de collaboration, le Premier ministre a souligné l’importance de ce projet notamment en termes de gain pour notre pays. A cet effet, il a invité l’ensemble des ministres à s’impliquer davantage à travers des formations personnalisées pour que le Conseil des ministres puisse gagner en efficacité. De manière concrète, pour ce premier conseil de cabinet sans papier, les ministres ont suivi la présentation directement à partir de la plateforme e-Conseil des ministres. Les prises de notes se feront directement en version électronique et l’outil Lync est à leur disposition pour  permettre toute communication privée entre ministres.

Le Ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, le Pr Jean Koulidiati est revenu sur les grandes réalisations et les perspectives  du PeCM. Au chapitre des réalisations, il faut noter la conception et le développement de la plateforme de collaboration, l’acquisition du matériel informatique au profit des départements ministériels, la mise à niveau des réseaux informatiques des cabinets ministériels, l’aménagement d’un mini-Datacenter pour l’hébergement des serveurs de e-Conseil des ministres, l’élaboration d’un manuel de procédures de sécurité et la formation des acteurs du e-Conseil des ministres.

En termes de perspectives, il ya la tenue du premier Conseil des ministres sans papier, le lancement de la formation continue des acteurs, l’installation d’un système de sécurité au niveau du Datacenter, etc.

Le PeCM qui s’inscrit dans l’axe « Développement des piliers de croissance accélérée et de l’émergence » du programme du chef de l’Etat et les axes 1 et 2 de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) va permettre au Conseil des ministres de se tenir dans des conditions plus conviviales et surtout plus productives.

DCPM/MDENP