Aller au contenu principal
BACKBONE
  • Burkina Faso / Unite - Progres - Justice

Jeux-vidéo et éducation : une conférence pour susciter l’intérêt des jeunes pour la production de ces jeux au profit de l’éducation


actualites

Le Ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes, a organisé par visio-conférence, une session des Conférences au Faso sur le Numérique (COFAN), ce vendredi 10 juillet 2020 sur deux thèmes à savoir : « Etat des lieux de la gamification au Burkina Faso » et « Etat des lieux de l’Industrie des jeux au Burkina Faso ». Cette session a été modérée par Madame Zoulfaou DANKOURMA, Entrepreneure digitale et était placée sous la présidence de Monsieur Rodrigue GUIGUEMDE, Directeur général du Développement de l’Industrie numérique.



Le premier communicateur, Monsieur Rodolf OBIANG, Expert digital, a axé sa réflexion sur le thème : « Etat des lieux de la gamification au Burkina Faso ».

D’entrée, il a défini la gamification comme étant l’utilisation du jeu vidéo à des fins didactiques ou managériales. Il a cependant relevé que pour le moment au Burkina Faso, la gamification est à ses débuts et son installation va de façon crescendo. C’est pourquoi Monsieur OBIANG recommande la mise en place d’un cadre approprié pour susciter son engouement auprès des jeunes et prévenir les dérives lorsqu’ elle atteindra son point culminant.

La deuxième communication faite par Madame Evelia GABEGBEKU, présidente de l’organisation Enter-Africa au Burkina Faso était focalisée sur le thème : « Etat des lieux de l’Industrie des jeux au Burkina Faso ». De sa communication, elle a fait le point de l’existant en matière d’industrie des jeux, des développeurs et ceux qui vendent ces jeux vidéo. Elle a indiqué que l’industrie des jeux en Afrique représentait 1% de l’économie mondiale des jeux et manque de données très fiables.

Revenant sur le cas précis du Burkina Faso, il a relevé qu’il n’y a pas d’école de jeux même s’il reconnait l’existence d’acteurs majeurs sur lesquels on peut s’appuyer pour vivifier cette industrie.

Pour conclure, Madame Evelia GABEGBEKU a salué la tenue de cette conférence qui permet de soulever le débat voire susciter l’intérêt des jeunes développeurs pour ce secteur précis d’industrie de jeux.


Partager sur :