Aller au contenu principal
BACKBONE
  • Burkina Faso / Unite - Progres - Justice

Gouvernance des projets : le Ministère en charge du numérique tient sa deuxième session du comité de revue de ses programmes budgétaires au titre de 2020


actualites

Le Ministère du Développement de l’Economie numérique et des Postes organise, du 28 au 30 Décembre 2020, la 2ème session ordinaire du Comité de revue des programmes budgétaires « écosystème et transformation numérique » et « développement d’infrastructures de communications électroniques », au titre de l’année 2020.



Le Ministère du Développement de l’Economie numérique et des Postes organise, du 28 au 30 Décembre 2020, la 2ème session ordinaire du Comité de revue des programmes budgétaires « écosystème et transformation numérique » et « développement d’infrastructures de communications électroniques », au titre de l’année 2020.  La cérémonie d’ouverture officielle de cette 2ème session, présidée par le Secrétaire Général du ministère, par ailleurs président du comité de revue des programmes budgétaires, s’est déroulée dans la matinée de ce mardi 29 Décembre à Ouagadougou. Pendant soixante-douze heures, les participants qui sont entre autres, les responsables des programmes budgétaires, les coordonnateurs de projets, des partenaires techniques et financiers et des membres statutaires des programmes budgétaires, vont se pencher sur l’examen et l’adoption des programmes d’activités et budgets pour l’année 2021 de même que le niveau de mise en œuvre des programmes d’activités et budget de l’année en cours. L’examen de l’état de mise en œuvre des recommandations et la formulation de nouvelles recommandations sont également au menu des travaux.

Déjà, on note  que malgré la double crise, sécuritaire et sanitaire, avec comme conséquence le ralentissement des activités au plan national, les performances atteintes, en fin novembre 2020, par les quatre projets actifs du programme budgétaire « Développement d’Infrastructures de Communications Electroniques », sont encourageantes, selon le Président des Comités de revue des programmes budgétaires « Écosystème et transformation numériques » et « Développement d’infrastructures de communications électroniques ». Monsieur Kisito TRAORE, par ailleurs Secrétaire Général du Ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes, en veut pour preuves, les indicateurs de mise en œuvre des PTBA (Programmes du Travail et du Budget Annuel) qui s’établissent comme suit :

  • Pour le PBNT (Projet Backbone National des Télécommunications au Burkina Faso): un taux d’exécution physique de 85,96% et un taux d’exécution financière de 93,95% ;
  •  Pour le PRICAO-BF (Programme Régional d’Infrastructures de Communication pour l’Afrique de l’Ouest- composante du Burkina Faso), on note un taux d’exécution physique de 87,6% et un taux d’exécution financière de 83,6% ;
  • Pour le PADTIC (Projet d’Appui au Développement des TIC), le taux d’exécution physique est de 76,1% et celui d’exécution financière de 66,3% ;
  • Pour le RESINA (Réseau Informatique de l’Administration) : un taux d’exécution physique de 60,2% et un taux d’exécution financière de 45%.

Toujours selon le Secrétaire Général du département, les acquis majeurs suivant sont à retenir pour le compte de l’année 2020. Il s’agit :

  •  du linéaire de fibre optique qui a atteint 1 371,26 km pour          une cible de 1 500 km ;
  • du linéaire de travaux de génie civil réalisés qui  est porté à 1 089,89 km sur une cible de 1 200 km ;
  • de la réalisation à 100% de l’opération d’acquisition de la bande passante de 15 Gbps pour des PAV ( Point d’Atterrissement Virtuel) de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso ;
  • du déploiement, dans le cadre du PADTIC, de 36 stations LTE, 16 pylônes et 252 terminaux d’utilisateurs ainsi que le renforcement des installations d’énergie de 20 sites du réseau.

Il faut retenir également qu’au titre de l’année 2020, pour le projet e-Burkina, seul projet actif du programme budgétaire « Écosystème et transformation numériques », il a été réalisé un taux d’exécution physique global de 58,26% et un taux d’exécution financière global de 52,57%. La composante 2 du projet e-Burkina, intitulée « Gestion des données et plateformes numériques pour la fourniture de services électroniques » a aussi permis le développement de plusieurs plateformes transversales au profit de l’administration publique burkinabè. Pour 2021, le département du Développement de l’Economie numérique et des Postes entend engranger d’autres résultats à même de booster davantage le développement du Burkina à travers le secteur des TIC et des postes.

Avant de clore ses propos, Monsieur Kisito TRAORE a invité les participants « à jouer pleinement leur partition sans complaisance en menant des échanges francs et constructifs qui contribueront sans nul doute à améliorer les documents soumis à leur examen et adoption afin de garantir au mieux l’atteinte des objectifs pour chacun des projets du programme budgétaire ».


Partager sur :