Aller au contenu principal
BACKBONE
  • Burkina Faso / Unite - Progres - Justice

Assises sur le RESINA : « Il nous faut tout mettre en œuvre pour une meilleure prise en charge du réseau national de l’administration », estime la Ministre Hadja OUATTARA/SANON


actualites

(Bobo-Dioulasso, le 28 Septembre 2021). La Ministre de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, Madame Hadja OUATTARA/SANON, a présidé ce matin, en ligne, depuis Ouagadougou, la cérémonie d’ouverture officielle des Assises sur le RESeau Informatique National de l’Administration (RESINA). C’est la ville de Sya qui abrite l’évènement. La cérémonie d’ouverture a connu la présence de plusieurs personnalités dont les autorités régionales des Hauts Bassins représentées au plus haut niveau par le Gouverneur, Monsieur Antoine ATIOU. A Ouagadougou, Madame la Ministre en charge du Numérique avait à ses côtés, sa collègue ministre déléguée en charge du Budget, Madame Edith Clémence YAKA, invitée d’honneur des Assises sur le RESINA.



Plusieurs interventions ont marqué la cérémonie d’ouverture. Prenant la parole en première position, le 1er adjoint au maire de Bobo Dioulasso, Monsieur Martin COULIBALY a souhaité la bienvenue aux participants, avant d’ajouter  qu’il se réjouit sur le choix porté sur la ville de Sya pour abriter ces assises qui permettront de faire des propositions pertinentes pour l’amélioration du RESINA. A sa suite, la présidente du comité d’organisation des assises, Dr Aminata ZERBO/SABANE, par ailleurs Directrice Générale de l’ANPTIC a réaffirmé l’engagement de sa structure à jouer pleinement sa partition pour que cet instrument  de l’administration burkinabè puisse répondre aux attentes des différents acteurs tout en insistant sur la nécessaire mobilisation des ressources de financement stables en cohérence avec cette exigence de qualité.

 

L’invitée d’honneur de ces assises, la ministre déléguée au Budget, Madame Edith Clémence YAKA a pour sa part, noté que le RESINA a pris avec le temps de l’envergure et mérite aujourd’hui d’avoir une attention particulière. Elle a salué la tenue de ces assises qui permettront de jeter un regard rétrospectif et prospectif afin de faire un diagnostic sans complaisance du RESINA et dégager des pistes pour garantir sa pérennité. Prononçant le discours d’ouverture, la Ministre Hadja OUATTARA/SANON s’est réjouie de la mobilisation des différents acteurs pour dégager les voies et moyens pour améliorer le réseau national de l’Administration burkinabè. Il s’agit d’un réseau essentiel pour la modernisation et le développement de l’administration de notre pays et  qui peine aujourd’hui à remplir efficacement sa mission, fait-elle remarquer.

 

 « Il faut mettre le doigt sur ce qui ne marche pas. Il est important que nous puissions mettre tout en œuvre pour une meilleure prise en charge du réseau national de l’administration », a insisté la ministre en charge du numérique. A l’en croire, le RESINA n’est pas confronté seulement à un problème de financement. Il y a  aussi un problème d’organisation et il faut définir le rôle de chaque acteur. Les participants à ces assises doivent définir une feuille de route. En attendant, Madame Hadja OUATTARA/SANON a déjà pris l’engagement de veiller pour une mise en œuvre efficiente de cette feuille de route qui sortira de ces assises.


Partager sur :