Aller au contenu principal
BACKBONE
  • Burkina Faso / Unite - Progres - Justice

Atteinte de l’inclusion financière au Burkina Faso : Madame Madina BOUDA appelle à l’octroi des crédits à la clientèle à travers la création et l’opérationnalisation de la banque postale


actualites

Consacré à la promotion du sous-secteur postal, le panel technique 4 était présidé par Monsieur Bamory OUATTARA, Directeur Général de LA POSTE BURKINA FASO, animé par Madame Madina BOUDA, Directrice Générale des Activités Postales (DGAP) et état placé sous la modération de Monsieur Adrien Ounténi YONLI, Directeur de la Prospective et de la Planification Opérationnelle.



Madame Madina BOUDA a structuré sa pensée en deux axes dont la mise en œuvre contribuerait selon elle, à la promotion du sous-secteur postal au Burkina Faso.

  • Le renforcement de la mise en œuvre des services postaux

Trois objectifs sont assignés à ce volet : Etendre le réseau postal national, interconnecter le réseau postal national, développer le service postal universel. Faisant le point des acquis, Madame Madina BOUDA relève avec enthousiasme le plan stratégique d’opérationnalisation du service postal universel est totalement élaboré. Cependant, note-t-elle, l’extension du réseau postal est pour le moment timide compte tenu du non renouvellement du contrat plan Etat/LA POSTE BF et l’absence de financement du Plan d’investissement de la couverture postale.

  • La contribution à l’Inclusion financière

Les objectifs suivants sont assignés à ce volet : la promotion de l'inclusion financière, le développement de la finance digitale et la création de la banque postale.

Comme acquis, la communicatrice indique que les actions ci-après ont connu un début d’exécution : la diversification de l’offre des produits d’épargne, la vente des produits de partenariat (transfert de fonds). En ce qui concerne la création de la banque postale, DGAP relève qu’un cabinet d’étude chargé de réaliser l’étude de faisabilité est déjà recruté et que l’étude est en cours de réalisation.

Comme défis dans le chapitre du renforcement de la mise en œuvre des services postaux, Madame Madina BOUDA relève entre autres l’amélioration du taux de couverture postale du pays et la diversification des produits et services postaux, la modernisation des produits postaux à travers la création/ développement des produits et services postaux innovants adossés aux TIC et adaptés aux besoins de la population.

Dans le domaine de l’inclusion financière, elle appelle à l’amélioration de l’offre de services financiers à travers l’innovation, la diversification et l’adaptabilité des produits aux besoins de la population, à l’octroi des crédits à la clientèle à travers la création et l’opérationnalisation de la banque postale, à la modernisation des services financiers par l’implémentation de la finance digitale.


Partager sur :