Aller au contenu principal
BACKBONE
  • Burkina Faso / Unite - Progres - Justice

Economie numérique au Burkina Faso : les acteurs se concertent pour la mise en place d’un tableau de bord de mesure de l’inclusivité du développement du secteur


actualites

(Ouagadougou, le 25 Juin 2021). Le groupe de référence pour le tableau de bord de l’Inclusivité du Développement de l’Économie et des Services numériques (IDES) au Burkina Faso, mis en place par le Ministère de l’Economie Numérique, des Postes et de la Transformation Digitale en collaboration avec l’UNCDF, a tenu ce matin à Ouagadougou sa première rencontre.



Cette rencontre a été présidée par Monsieur Seydou YANOGO, Conseiller technique au Ministère de l’Economie numérique, des Postes et de la Transformation digitale, représentant Madame la Ministre Hadja OUATTARA/SANON. Monsieur YANOGO a dans son discours d’ouverture des travaux, indiqué que le Burkina Faso à travers le ministère en charge du Numérique, a participé à la conception de l’IDES. Selon lui, c’est « un outil de politique élaboré pour aider les gouvernements à la prise de décisions clé » et « la mise en place d’un groupe de référence afin d’effectuer un suivi sur la transformation d’une économie numérique inclusive au Burkina Faso s’avère importante ». Monsieur YANOGO a pour cela, remercié l’UNCDF et ses partenaires pour leur engagement aux côtés des populations burkinabè pour leur mieux-être.

 

L’UNCDF entend toujours « contribuer à l’autonomisation des populations en améliorant l’accès et l’utilisation des services qui tirent partie de l’innovation de la technologie pour l’atteinte des objectifs du développement durable », a dit pour sa part le représentant Pays de l’UNCDF au Burkina Faso, Madame Jeanine OUATTARA.

 

A noter qu’au cours de cette rencontre, une présentation du rapport 2020 de l’IDES Burkina a été faite. On retient que le score de l’économie numérique dans le pays est estimé à 39%, l’inclusion numérique est à 39% et quant au score de l’inclusion numérique en faveur des femmes, il est estimé à 49%. Les participants à cette première rencontre du groupe de référence ont apporté leurs contributions qui devraient permettre de relever les défis de la transformation digitale au Burkina Faso.


Partager sur :